Retour sur la rencontre citoyenne sur l’éducation

Une belle cinquantaine de participants se sont joints à nous lors de la rencontre citoyenne du 24 avril portant sur l’éducation et tenue au SociéThé et Café de Beloeil. Le député Alexandre Cloutier, ainsi que des représentants locaux du monde de l’éducation et des Centres de la petite enfance étaient présents pour parler de ce dossier crucial.

L’importance de prioriser les services aux élèves, la réussite scolaire et la remise en état des écoles ont été au cœur de la présentation d’Alexandre Cloutier. Pour le député, il est clair que malgré les efforts, le taux de diplomation est encore trop faible. Il estime que le Québec a fait les bons choix, mais que les ressources promises n’ont pas suivi et que maintenant, les coupures dans les budgets touchent les plus vulnérables. «Pourquoi? Parce qu’il n’y a pas de ratios et que dans le modèle comptable du gouvernement Couillard, on coupe là, dans les services aux élèves en difficulté», dit-il.

Les CPE, un modèle efficace, les maternelles 4 ans en milieu défavorisé, sont autant de programme à préserver.

SONY DSC

«Prioriser l’éducation, c’est prioriser tout ce qui touche à l’éducation; valoriser la mission des enseignants, assurer l’école gratuite au primaire et au secondaire, et pour la suite, il y a matière à réfléchir.»

Chose certaine, Alexandre Cloutier est catégorique, il y a l’argent au Québec pour faire de l’éducation une vraie priorité, pourvu qu’on aille le chercher.

France Bertrand, directrice du CPE et du Bureau coordonnateur Les Copains d’Abord et membre du conseil d’administration Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie, a présenté la situation des CPE, toujours aux prises avec les conséquences des coupures imposées. Et la nécessité de continuer la mobilisation.

Elle a aussi parlé du projet Ribambelle, permettant aux CPE et à la Commission scolaire de se

SONY DSC

concerter pour le dépistage précoce des enfants, qui sera poursuivi malgré les coupures. Une nouvelle qui a été bien accueillie par la présidente de la Commission scolaire, Hélène Roberge, présente dans l’assistance.

Ce qui ressort clairement, et sur quoi les personnes présentes s’entendent c’est une volonté idéologique de ce gouvernement de favoriser la privatisation des services, tant en éducation qu’en petite enfance et même en santé.

Enfin, un enseignant au secondaire, Laurent Constantin, est venu parler de la réalité des jeunes enseignants, dont 25 % auront quitté l’enseignement après 5 ans : des classes à ratios élevés,

SONY DSC

composés d’élèves en difficultés de différentes natures, sans soutien correspondant. Pour M. Constantin, les embûches dues au système d’intégration des nouveaux enseignants y contribuent largement en plaçant ces jeunes travailleurs dans une situation de précarité qui peut s’étirer jusqu’à 12 ou 13 ans, s’ils ont persévéré.

Un merci tout spécial aux participants, aux membres qui se sont impliqués pour faire de cette rencontre citoyenne un succès.

Récapitulatif du Party Pyjama Littéraire au profit de la Fondation de l’École secondaire Ozias-Leduc

Un bon groupe de membres du comité exécutif du Parti québécois de Borduas et de Photo3militants s’étaient donné rendez-vous au Party Pyjama Littéraire au profit de la Fondation de l’École secondaire Ozias-Leduc. Pierre Duchesne, chef de cabinet du chef de l’Opposition officielle Pierre Karl Péladeau, et ex-député de Borduas était présent. 

Ce fut une belle soirée culturelle qui a ravi tout l’auditoire.

Merci à Kim Thuy, Alain Labonté et Claudia Larochelle qui ont eu l’idée de cette formule unique et dynamique de présenter notre poésie et nos poètes.

Photo4Merci aux acteurs, dont Pierre Curzi, Marie Tifo, Sophie Faucher, Brigitte Lafleur, Caroline Bleau, Bruno Pelletier, Benoît Sarrasin, et Patrick Sénécal. Par leur talent et leur folie ils ont su porter les mots et la musique dans une mise en scène de Céline Lamontagne.

Une activité bénéfice idéale pour une école qui a bien besoin d’appuis actuellement. La contribution de la Fondation de l’École secondaire Ozias-Leduc à la restauration de la salle polyvalente, à la mise en place d’une salle d’entrainement, à l’acquisition de nombreux instruments de musique, de matériel scientifique et l’acquisition d’un terrain de soccer synthétique est immense. S’y ajoutera sa participation prochaine à la restauration du centre de documentation de l’école. Photo1

C’est un magnifique engagement de la communauté, qui rend d’autant plus inacceptables les coupes répétitives que le gouvernement libéral fait subir aux écoles depuis plusieurs années.

Retour sur notre activité de St-Valentin

Quelle belle soirée, lors de notre activité qui a permis aux participants d’échanger sur tous les sujets pertinents ou non, en simple camaraderie. La présence des jeunes, tout particulièrement, fut grandement appréciée et a permis de faire de nouveaux contact entre les membres.

Très bonne intervention de l’humoriste Stéphane E. Roy avec un texte puissant et bien senti sur l’avenir

Stéphane E. Roy

Stéphane E. Roy

du Québec, sur un ton qui se veut a la fois réaliste et empreint d’une grande sensibilité et d’humour. Un beau moment.

Par la suite, Catherine Fournier est venue nous parler d’engagement, de son cas personnel

Catherine Fournier

Catherine Fournier

suite à sa campagne pour le Bloc Québécois dans Montarville ainsi que la suite des choses au sein du Parti Québécois en tant qu’employée au bureau du chef de l’opposition officielle, Pierre Karl Péladeau. De l’engagement des jeunes en politique et du fait qu’il serait faux de dire que ceux-ci ne s’y intéressent pas.

La soirée ponctuée de chansons francophones d’aujourd’hui et d’un superbe diaporama fut menée de main de maitre par David Messier, membre de l’exécutif de PQ Borduas.

Le mot de la fin revient à Pierre Duchesne venu nous rappeler la force et la nécessité d’un

Pierre Duchesne

Pierre Duchesne

engagement fort en plus de nous informer sur les dessous des dossiers d’intérêt public pour le Québec et plus spécialement pour la région et Borduas en particulier.

Une belle soirée et un évènement qui s’inscrit dans la volonté du Parti Québécois de faire preuve d’ouverture et et convivialité avec tous, membres et non membres,

Pierre Duchesne, Stéphane E. Roy, Catherine Fournier et David Messier

Pierre Duchesne, Stéphane E. Roy, Catherine Fournier et David Messier

Le PQ de Borduas appuie les CPE

COMMUNIQUÉ

Le PQ de Borduas appuie les CPE

BELOEIL, le 18 janvier 2016 – L’association du Parti québécois de Borduas appuie les CPE de la circonscription et de la Montérégie dans leurs démarches pour leur sauvegarde, devant les compressions répétées du gouvernement Couillard. Après des compressions successives qui ont affaibli les CPE, ce sont maintenant 120 millions de dollars que le gouvernement libéral exige.

Les établissements de la Montérégie, incluant ceux de Borduas, considèrent que ces dernières exigences du gouvernement seront impossibles à appliquer sans mettre en péril les services aux enfants, qui ont déjà dû être réduits dans plusieurs CPE.

«C’est inacceptable. Les Centres de la petite enfance sont une création d’un gouvernement du Parti québécois, qui voulait mettre les enfants au cœur des préoccupations de notre société. Ces atteintes à leur bon fonctionnement par le gouvernement Couillard mettent en péril leur essence même», affirme le président du PQ Borduas, Jean Guy Baril.

L’impact de la création des CPE fait largement consensus dans la société. C’est un investissement économique qui a ramené nombre de femmes sur le marché du travail, d’où un certain recul de la pauvreté. En outre, du gardiennage des enfants, le Québec est passé à un système de formation et de développement des enfants intégré dans le système éducatif. Ce que les libéraux font, c’est échanger le progrès des enfants contre des profits pour le privé.

Le PQ Borduas invite ses membres, sympathisants et tous ceux qui croient à l’importance des CPE à exprimer leur opinion sur leurs réseaux sociaux et partout où ils le peuvent. Il appuie aussi les actions qui seront prises par les parents, qui sont aussi les dirigeants de leurs CPE via leurs conseils d’administration.

Ainsi, chaque semaine, le Regroupement des Centres de la petite enfance de la Montérégie manifeste publiquement contre ces compressions. Ce sera le cas mardi, 19 janvier, de 16h à 17h30, devant le ministère de la Famille, 201, place Charles-Lemoyne, à Longueuil. Le PQ Borduas encourage la population à se rendre les appuyer.

Vous pouvez prendre connaissance des informations sur ce dossier et les actions à venir sur le site : http://www.rcpem.com/accueil
Suivez aussi la page Facebook du PQ Borduas : https://www.facebook.com/partiquebecoisborduas